( 29 novembre, 2008 )

Critique Littéraire Recrute!

Vous lisez beaucoup? Vous adorez la littérature et avez une bonne orthographe?

Alors, rejoignez l’équipe de Critique Littéraire!

 Pour plus d’informations contactez-nous par message privé.

Equipe actuelle:

Florilège (critiquelittéraire): Critique littéraire

Clochette: Correspondante de critiques (Nous communique par mail ses critiques)

3 Commentaires à “ Critique Littéraire Recrute! ” »

  1. phantom dit :

    bonjour et bienvenue! e me demande de quelle façon, il me serait possible de collaborer avec vous.
    je n’ai pas pu participer au questionnaire, etant donné que je lis principalement des livres concernant les dessous de l’histoire, si cela peut vous interresser.
    j’ai egalement un blog , où j’ecris, ma premiere passion. je vous invite à venir.
    je suis donc interressé de faire plus ample connaissance avec votre équipe,
    bien à vous……

  2. juste1livre dit :

    Bonne idée!!
    Desolé mais j’ai mon propre site: http://juste1livre.unblog.fr

  3. pierrot, vagabond des mots et des routes dit :

    JOURNAL LE REFLET DE TADOUSSAC
    VOLUME 7, NUMERO 34
    MERCREDI 29 AOUT 2012

    CRITIQUE

    DÉDÉTORIAL
    LE VAGABOND CELESTE DE SIMON GAUTHIER
    Bien fatigué, j’y suis allé avec la peur de m’endormir.
    Finalement je voulais que ce récit ne puisse finir afin de ne
    pouvoir partir pour continuer mes rêves.
    Quelle prestation! C’est l’histoire inspirée d’un personnage qui
    est passé par Tadoussac et que plusieurs ont eu la chance de
    côtoyer. Dans un premier temps il a séjourné trois semaines
    à l’Eau Berge puis il est revenu pour repartir sur la route de
    ses rêves. C’était un petit «grand homme» à chapeau, barbe
    blanche et guitare en bandoulière qui composait des chansons
    sur les gens rêveurs essayant de réaliser leurs rêves. Plusieurs
    personnages de Tadoussac ont noirci son cahier.
    Son Histoire remonte à plusieurs années alors qu’il était bien
    installé dans le nord de Mtl plus précisément à Val David. Là-bas,
    il avait tout pour être heureux, maison, femme, famille
    et argent……
    Un matin il s’est levé pour annoncer autour de lui qu’il laissait
    tout et partait sans le sous, vivre ses rêves. On a cru à un
    coup de déprime, on a tenté de le retenir mais devant ses
    arguments on a fini par le comprendre et lui souhaiter bonne
    chance dans son rêve. Pendant 5 ans il a fait les quatre coins
    du Québec sans rien demander à personne. Les hasards de
    la vie le guidaient au quotidien. Il attendait qu’on lui offre
    une «raye» pour avancer, sinon il marchait inlassablement.
    Jamais il a demandé à manger ou coucher, c’était… quand on
    l’invitait!
    Simon Gauthier l’a rencontré par le biais de Richard Fontaine
    qui lui aussi à sa façon, vagabondait ici et là avec ses pinceaux
    comme compagnons de route.
    Depuis, selon Simon ce «Vagabond Céleste» a balancé sa
    guitare à la rue pour s’installer dans une petite chambre
    dénudée près de l’Oratoire St Joseph, et il parcours les
    bibliothèques. A date il a à son actif une maîtrise et plusieurs
    doctorats en poche sur le rêve.
    Son nom est Pierrot (mais lequel?) Un monument existe
    encore en son honneur, rue St-Paul dans le bas le la ville de
    Mtl.
    Fondateur des Deux Pierrots dans le vieux, cette
    boite mythique des plus fréquentée encore, est le seul endroit
    qui ait survécu aux Boites à Chansons qui nous ont donné
    nos grands: Claude Léveillé, Vigneault, René Claude, Claude
    Gauthier, Raymond Lévesque, etc
    Si Pierrot en quittant, gloire, succès et argent pour vivre ses
    rêves est un message d’espoir, un baume sur le mal de vivre
    qui nous guette, Simon Gauthier par son spectacle nous a fait
    découvrir quelqu’un de chez nous porteur de bonheur.
    Simon offre à quiconque veut découvrir plus intimement
    ce personnage, de venir dans vos maisons, vos salons, vos
    verrières vous présenter cet être lumineux.
    Est-ce le présage que notre conteur national se prépare à
    parcourir les routes du monde avec dans son pack sac Pierrot
    le Vagabond Céleste disposé à vous faire du bien à l’âme et
    vous brasser les idées?

    L’OPINION D’UNE SIMPLE SPECTATRICE
    Bien sûr, l’avoir croisé à Natashquan au moment même
    où il rencontrait celui qui serait le personnage principal
    de son conte a ajouté beaucoup de magie au voyage
    onirique dans lequel m’a emporté Simon Gauthier ce
    mercredi¸15 août 2012 à Tadoussac.
    Pourtant, cela n’est pas nécessaire car le Vagabond
    Céleste transporte n’importe quel spectateur sans que
    celui-ci ne sourcille un instant, car nous apparaissent au
    travers de la voix du raconteur et de celle du musicien qui
    l’accompagne, Benoit Rolland, de «sacrés personnages»,
    au sens de personnes extraordinaires, dont on aime tirer
    exemple, car elles nous aident à vivre mieux.
    Lors de cette envolée entre réalité et rêve, entre un
    village et l’univers, entre ce que l’on est et ce que l’on
    voudrait être, on sourit, on rit parfois, on pleure même…
    Mais surtout, on touche du bout des doigts l’essence
    même de la vie: l’amour universel.
    Hier soir, mon esprit a grandi de cette bouleversante
    rencontre avec la vie d’un homme merveilleusement
    mise en mots par Simon Gauthier, et je souhaite qu’il en soit
    de même pour vous

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|